Le Parcours Marionnettique

La compagnie Ches Panses Vertes a organisé de nombreux stages courts d’initiation ou de perfectionnement aux Arts de la Marionnette pour un public de professionnels, pré-professionnels ou amateurs.

Dans sa démarche d’accompagnement des professionnels et pré-professionnels, le Tas de Sable – Ches Panses Vertes reprend le principe et propose dans ses murs un Parcours Marionnettique, conçu comme un véritable cycle de formation et de sensibilisation aux Arts de la marionnette.

Les stages du parcours permettent de découvrir l’univers de marionnettistes d’aujourd’hui : Ombline de Benque, Gilbert Meyer, Jean-Pierre Lescot, Denis Bonnetier, Pierre Tual, Christophe Hanon, Eric Deniaud, Luc Laporte, Vincent Vergone, David Girondin Moab, Katerini Antonakaki, Pascale Blaison, Colette Garrigan, Martial Anton, Daniel Calvo Funes, Brice Bertoud, Eric Deniaud, Yvan Corbineau, Yngvild Aspeli… Ils sont l’opportunité d’appréhender les Arts contemporains de la marionnette par l’approche qu’en ont ces marionnettistes et par la thématique ou la technique qu’ils ont choisi en particulier de partager et d’approfondir le temps d’un week-end.

Cette opportunité s’adresse tant aux professionnels du spectacle vivant (comédiens, danseurs, plasticiens…) qu’aux pré-professionnels, aux enseignants et amateurs désireux de s’essayer à ces Arts.

Parcours Marionnettique 2018 – 2019

#1 Véra Rozanova | Objets qui me racontent

Du 8 au 10 mars 2019

Véra Rozanova

Marionnettiste, metteur en scène franco-russe

Après une formation à l’Académie de Théâtre de Saint-Pétersbourg, spécialité « mise en scène » et à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, elle est accompagnée par le Théâtre aux Mains Nues pour la création de son projet À travers la Cerisaie. En parallèle, elle assure la mise en scène avec le Théâtre de Klaïpéda (Lituanie), mène divers projets d’actions culturelles de 2015 à 2018 (Lille, Sénégal, Paris, Laval). Elle collabore avec de nombreuses autres compagnies en tant qu’interprète : Les Ateliers de Pénélope (Faire la Guerre,2015), Glitch compagnie ( #Humains 2018), Cie Tourneboulé (Je brûle d’être toi, 2019) et en tant que constructrice de marionnettes pour la cie Djarama (Petit bout de bois, 2018).

En 2017 elle crée la Compagnie ZA! à Nantes et en 2018, elle entame un compagnonnage avec la Cie Théâtre pour 2 mains autour de son projet de création CHEZ SOI/dé-RANGEMENT (titre provisoire/ création 2021).

Objets qui me racontent

Les objets de la vie quotidienne sont les témoins silencieux de nos bouleversements intimes. Nous les chargeons de sens, d’émotions, de souvenirs. Et si nous cherchions à traduire nos ressentis par les objets en utilisant leur fonctions propres? Une bouilloire qui boue lors d’un match de foot ne reflète-t-elle pas les mouvements intérieurs du supporter par exemple ?

Une recherche avec des choses simples pour traduire les états, les confrontations, les complicités.
Partir de nous-même pour aller vers un personnage à travers des objets.

Nous explorerons donc les rapports entre l’objet et l’acteur, l’objet et le texte, l’objet et l’espace et chercherons à ne pas forcer l’objet à devenir vivant, mais à utiliser ses fonctions propres afin d’en extraire une métaphore imagée et théâtrale.

Besoins

Chaque participant devra apporter :
* Cinq objets du quotidien : un objet de cuisine, un objet « inutile », un objet « précieux » (valeur personnelle/intime), un objet rouge, un objet « de mon enfance »
* une petite source de lumière (lampe torche)
* un petit texte (extrait, monologue) sur les thèmes proposés : solitude, chez soi, frontière, révolte ou « un texte dans lequel je me retrouve » ( qui me parle, qui reflète un évènement ou un état émotionnel, quelque chose de vécu).

#2 Johanny Bert | Le poumon dans la main

Du 22 au 24 mars 2019

Johanny Bert

créateur, metteur en scène

Johanny Bert a pu élaborer au fur et à mesure de ses rencontres et des créations un langage théâtral singulier. Ce langage théâtral est une confrontation entre l’humain et l’objet, la forme marionnettique. Chaque création est une nouvelle recherche, à partir de textes contemporains et commandes d’écritures ou à partir d’un univers plastique construit en équipe au plateau.

Sa démarche vise à inventer des formes qui confrontent la matière à l’humain comme dans Krafff (2007 – 2018) ou Le Petit Bain (2017) en collaboration avec Yan Raballand.

Selon les dramaturgies, ses créations s’adressent le plus souvent à un public adulte et sont parfois accessibles au jeune public.

Le poumon dans la main

J’imagine cette rencontre comme un laboratoire à partir d’une technique de marionnette fondamentale et qui me semble avoir encore un champ d’expérimentation très riche: la marionnette à gaine. Nous nous concentrerons sur une présence de la marionnette à gaine hors du castelet. Après quelques exercices fondamentaux pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette technique de marionnette ou une mise à jour pour les connaisseurs, nous travaillerons sur une recherche de corps humains dansants avec, comme prothèse, la marionnette.

Dans un deuxième temps nous aborderons le texte et le jeu à travers quelques phrases de différents auteurs et différentes formes d’écritures pour construire un dialogue acteur/marionnette. Une recherche dramaturgique et dynamique dans la réflexion et dans l’expérimentation.

Durant ces deux temps se feraont également des essais d’esthétiques en lien avec nos dramaturgies. Main avec tête, gaine simple, neutre ou travaillée, marionnette éphémère etc.

Johanny Bert

Besoins

Chaque participant devra apporter :

* Une tenue noire souple, manches longues
* Chacun peut venir avec une ou des marionnettes à gaine s’il en possède

#3 Cyril Bourgois | M@rio/net en castelet numérique

Du 19 au 21 avril

Cyril Bourgois

marionnettiste, réalisateur

La collaboration à la fin des années 2000 avec le groupe berlinois des Puppet Mastaz sur le projet Take Over amène Cyril Bourgois à reconsidérer une pratique de la marionnette acquise à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières dix ans plus tôt.

Depuis, Cyril explore le concept de la marionnette à l’écran en partageant son savoir faire sur des productions cinéma (Le Voyage du Ballon Rouge de Hou Hsiao-Hsien en 2007) et notamment en motion capture (Pourquoi j’ai pas mangé mon père de Jamel Debbouze en 2015, Croc Blanc de Alexandre Espigares sorti
en 2018 ).

Rapidement, Cyril étend cette expérience sur internet et développe une Web TV consacrée aux arts de la marionnette. Il est depuis sollicité sur différents projets web en tant que réalisateur, marionnettiste ou animateur de type Motion design.

M@rio/net en castelet numérique

Jour 1 | Introduction aux fondamentaux de la marionnette en castelet traditionnel et à la manipulation
• Training technique spécifique autour des notions d’impulsion, de point fixe, de démarche, de phrasé et de lipping du texte
• Mises en jeu improvisées en castelet traditionnel autour du discours de Raoul “Vive la République, Vive la Farce” dans C’était mieux avant de Emmanuel Darley puis écriture d’un story board à partir de l’extrait.

Jour 2 | Développement des fondamentaux de la marionnette en castelet numérique
• Approfondissement des fondamentaux de la manipulation dans un dispositif de marionnettes face à la caméra
• Mises en jeu improvisées en face à la camera du texte de E. Darley
• Mise en condition de tournage: introduction et répartition aux différents postes (manipulation, caméra, son, clap, script…)

Jour 3 | Initiation au montage vidéo : Focus sur les effets d’incrustation et de masque
• Introduction à la post synchro
• Variations autour de la voix du personnage

Réflexion de fin de stage | “Quelles diffusions pour un contenu de marionnette en castelet numérique ?” ou “Y-a-t-il une vie après les réseaux sociaux?”

Besoins

Chaque participant devra apporter :

* Un vêtement de training, un crayon papier et une gomme.
* S’il en dispose : un ordinateur portable avec Final cut Pro 10.