Projet de médiation numérique basé sur une marionnette en réalité virtuelle

Dans le cadre de la création du spectacle Une tache sur l’aile du papillon de la Compagnie Ches Panses Vertes, Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes, l’École supérieure d’Art et de Design (ESAD) / Waide Somme (Amiens) et le Laboratoire Modélisation, Information, Systèmes de l’Université Picardie Jules Verne ont développé un prototype de marionnette augmentée basé sur un mapping tracking dynamique permettant la manipulation physique d’un objet 3D numérique.

Si le prototype élaboré à partir de cette première recherche reste très spécifique au spectacle pour lequel il a été conçu, les recherches et les résultats de cette première expérimentation laissent entrevoir des possibilités de développement importantes notamment dans le champ de la médiation culturelle.

Le développement d’usages numériques à la frontière entre le physique et le numérique pourrait en effet permettre :

• l’exposition de fonds marionnettiques importants ne pouvant pas être directement présentés au public pour des raisons de conservation.

• de répondre à la question de la présentation au public d’un objet marionnettique, dont la spécificité est sa capacité à être mis en mouvement.