Carine Gualdaroni pour Ride

Résidence au Tas de Sable : du 24 au 15 octobre 2019
Présentation du travail : NC

DOSSIER DE PRODUCTION

Carine Gualdaroni

Diplômée en sculpture à l’ENSAAMA Olivier de Serres (Paris) en 2003, Carine Gualdaroni devient assistante scénographe de la cie Serge Noyelle (entre 2004 et 2007), et poursuit sa formation au Laboratoire d’Étude du Mouvement (école Jacques Lecoq) la même année. Elle rencontre le Théâtre du Mouvement en 2008 et suis l’enseignement Le corps en scène, avant de terminer sa formation à l’ESNAM (Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette) dont elle sort diplômée en 2011.

Depuis, elle a collaboré en construction de marionnette avec Pascale Blaison, avec Les Anges au Plafond pour Les Mains de Camille (2012), elle assiste Claire Heggen – Théâtre du Mouvement dans la création de son solo Ombre Claire (2013). Elle est interprète dans Actéon, mise en scène de Renaud Herbin – TJP de Strasbourg (depuis 2013), Le Retour de Garance, mise en scène d’Aurélie Morin – Le Théâtre de Nuit (depuis 2014), La soustraction des particules, mise en scène Olivier Thomas – cie Le Bruit des Nuages, Je te Regarde / Ich Schau Dich An, projet franco-allemand de Jarg Pataki (depuis 2015). Elle fait également partie de l’équipe pédagogique du Théâtre du Mouvement, et donne régulièrement des ateliers et stages dans leurs studios, ou ailleurs …

Marionnettiste, Carine Gualdaroni a créé la cie juste après avec Antoine Derlon en 2012 et développe son propre langage à la croisée du corps, des matières et des figures. Elle nourrit une dramaturgie de l’image et du geste; poursuivant un travail qui croise les savoir-faire et se développe dans l’interdisciplinarité.

Le projet : Ride

Très jeune public à partir de 2 ans
Durée : 30min

Création : janvier 2021

Voir le monde. Ouvrir les yeux et les sens…
Par la double signification français/anglais, le titre ride nous permet d’aborder les traces laissées par la vie sur les visages et dans les corps, sur les sols et dans les terres, ainsi que les voyages, les trajets que nous pouvons emprunter tout au long de notre parcours de vie.

Avec RIDE, j’ai envie d’aller creuser dans la terre, en vue d’aller y chercher les traces de ceux qui nous ont précédés. Aborder cette thématique auprès des plus jeunes nous permettra de faire un voyage accéléré dans le temps d’une vie, d’un passage sur terre… Voyage sensible constitué de sons, de lumières, de contrastes, de matières et de couleurs, de corps et de mouvements …

Creuser le sol. Chercher les traces du passé.
En observant les traces dans la terre, nous pouvons y suivre des présences passées. Les empreintes, la profondeur, les cavités… ce que d’autres (corps, éléments, énergies…) ont laissé comme traces dans les sols et dans les corps.

Corps matière.
Ride, comme trace du temps qui passe sur les corps. Un corps matière, fragmenté, un matériau à recomposer, à rassembler pour faire réémerger le passé.

Cie Juste après