L’ACTION DU TAS DE SABLE – CHES PANSES VERTES SUR LES TEMPS SCOLAIRE ET PÉRISCOLAIRE

La volonté de transmettre – un art, des pratiques, des savoirs-faire – est un axe majeur du projet du Tas de Sable – Ches Panses Vertes. Dans la continuité de la démarche de la Cie Ches Panses Vertes, cette vocation est confortée par les missions conférées au titre de pôle artistique régional – médiation, sensibilisation et formation – et de lieu compagnonnage – le compagnonnage étant un signe notoire du volontarisme en la matière.

D’une manière générale, les projets du Tas de Sable – Ches Panses Vertes, centre de ressource pour les Arts de la marionnette, sont guidés par cette volonté de transmettre. Elle motive le travail partenarial en territoires. Elle est au principe des coopérations culturelles développées à l’international (Trans-form, etc.). Elle l’engage dans des chantiers nationaux d’envergure destinés à construire des outils de transmission (Portail des Arts de la marionnette, etc.).

Référent en terme d’éducation artistique pour ce qui concerne les Arts de la marionnette en région Picardie, le pôle contribue à la mise en place d’ateliers ou d’interventions en lien avec le monde scolaire et éducatif. Chaque collaboration avec le monde scolaire est unique. Tous nos partenariats se construisent dans le dialogue en fonction des envies, besoins et demandes de la structure éducative porteuse du projet. Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes propose une rencontre avec l’univers de la marionnette contemporaine dont la forme se dessine et se redessine en fonction des projets, afin de partager avec l’enfant à tout âge une découverte de ces Arts adaptée à chaque singularité.

Exemples de projets

Projet Contrat Départemental de Développement Culturel (CDDC) Oise « Le héros moderne »

Collège Georges Sand à Beauvais en 2016-2017 – classe de 5ème

Ces ateliers avaient pour objectif de :
– découvrir les arts de la marionnette, manipuler et s’exprimer à travers elle,
– maîtriser l’écoute, s’approprier un texte,
– développer l’imagination, l’expression corporelle et le travail dans l’espace,
– développer chez les élèves le goût pour les pratiques artistiques et s’inscrire dans une production collective en mettant en scène une expression poétique du mouvement selon son ressenti.

Une introduction à la manipulation à la marionnette a été réalisée grâce à l’usage de la malle pédagogique (créée par le Tas de Sable – Ches Panses Vertes et disponible dans les ateliers Canopé de la Somme, Oise et Aisne).
Les élèves ont ensuite travaillé par groupe des saynètes sur le thème du héros moderne. Ils ont fabriqué les personnages et les décors de leur saynète. Pour les personnages, tous les enfants ont fabriqué des marionnettes muppets. Quant aux décors, ils ont été dessiné à la peinture sur des cartons.

Intervenante : Jurate Trimakaite

Projet Parcours Découverte Le corps et l’objet – Initiation au théâtre d’objets

2nde professionnelle NJPF (« Nature – Jardin – Paysage – Forêt ») du
Lycée Professionnel Agricole d’Airion en 2015-2016

Jurate Trimakaite a proposé aux élèves de travailler sur l’interaction entre le corps et l’objet. Le théâtre d’objet permet de mettre devant soi une parole, de travailler sur l’objet que le corps en jeu anime.

L’atelier s’est déroulé en plusieurs étapes successives :
– Questionnement des élèves sur leur rapport au théâtre, leur perception de cet art, ce qu’il leur évoque
– Travail d’échauffement, de mise en place du collectif
– Présentation par les élèves des objets personnels qu’ils ont apportés
– Approche du théâtre d’objet par des exercices pratiques (principes de manipulation, zoom, montage, créations de séquences)
– Approche du théâtre d’objet par le visionnage de séquences vidéos de travaux de Philippe Genty, Johanny Bert, Duda Paiva, Gintare Radvolaviciute et Agnès Limbos
– Choix individuel d’un objet et écriture de l’histoire qu’il rappelle à l’élève. Mise en commun des histoires par une lecture collective.
– Elaboration d’un scénario à partir des histoires de chaque élève.
– Présentation de la technique du stop motion
– Création d’un film en stop motion : storyboard, repérages techniques, tournage, montage (Monkey Jam, open shot, gimp)
– Présentation publique des travaux : exposition des synopsis, storyboards,affiches des films, introduction de la projection par les élèves et projection des films.

Projet PREP Textes et marionnettes

Lycée Professionnel Jules Uhry de Creil en 2015-2016

Le groupe de travail était composé de 15 filles de 15 à 19 ans.
Objectifs :
– Rencontre : comment on fait un spectacle de marionnettes ? Quelles sont les étapes de la création ?
– Développer le travail en équipe.
– Développer le travail avec un texte, la fabrication, l’expérience scénique, l’initiative de proposition, l’écoute entre elles, le travail avec le son.
– L’esquisse du spectacle.

Les enfants ont choisi deux textes parmi six présentés au vote.
– Pauline Bureau « Sirènes ».
– Sarah Carre « Screens ».

« La bonne ambiance, pour moi, c’était le plus important. On a joue beaucoup a des jeux théâtraux. A travers ces jeux, mon objectif était que les filles se détendent, s’écoutent et soient attentives au groupe ».
Jurate Trimakaite

Projet CLEA Pinocchio

École primaire Wallon – 2015-2016 – classe de CE1

Adaptation basée sur quatres chapitres : transformation en âne (2) et requin baleine (2).
Partie 1: Théâtre d’ombre/marionnette à gaine
Partie 2 : Silhouettes/marionnette sur table/marionnette portée

Réécriture du texte de la deuxième partie par l’enseignante avec les enfants, et découpage pour la première. Proposition par l’intervenante de deux types de marionnettes, mise en scène et réalisation de prototypes. Les fondamentaux de la manipulation ont été abordés puis la pratique s’est portée sur les formes choisies.

Intervenante : Marie Rémond

Projet CLEA Pop-up : nos émotions en 3D

École maternelle La Vallée à Amiens en 2013-14

Mila Baleva, artiste associée, et Véronique Lespérat-Héquet ont travaillé avec une classe de petite section et une classe de grande/moyenne section sur le thème du pop-up et de la couleur. L’enjeu était de faire découvrir aux enfants la pratique des Arts de la marionnette contemporaine tout particulièrement grâce à la technique du pop-up. Les enfants ont travaillé sur la couleur et les éléments (la terre, le feu, l’eau et l’air) auxquels été associée une émotion. Outre la recherche plastique et la participation à un geste de création, il s’agissait d’envisager la pratique artistique comme vecteur d’expression et de construction de ses émotions, de son ressenti.

Le projet a été également décliné avec trois classes à Camon et deux classes à Saint-Quentin

Projet CLEA Pierre et le Loup

École maternelle Les Sables à Clermont de l’Oise en 2012-13

À la demande des institutrices, Audrey Bonnefoy, comédienne marionnettiste, a initié les enfants des trois sections aux Arts de la marionnette autour du conte musical de Pierre et le Loup.

La petite section a travaillé avec des marionnettes silhouettes (figures bidimensionnelles qui, par leurs formes, s’apparentent aux ombres mais qui ne sont pas manipulées derrière un écran) découpées dans du carton. Les grandes et moyennes sections ont choisi de faire du théâtre d’ombres. Les personnages humains du conte étaient joués par les enfants en tant que comédiens-ombre et les figures animales représentées par des marionnettes en 2D manipulées par les enfants. Les enfants ont pu se montrer mutuellement leur création filmée et photographiée par la vidéaste Véronique Lespérat-Héquet.

Nous déterminions un état corporel bien distinct pour les personnages « humains » et un trajet de manipulation avec une dynamique bien précise et bien déterminé pour les « marionnettes animales ». (…) j’ai senti les enfants très à l’aise avec cette façon de travailler et elle a permis à chacun de réussir à s’approprier, tout les personnages. (…) Je garde un souvenir très ému de cette année passée là bas où j’ai appris tout autant qu’eux, sans aucun doute.
Audrey Bonnefoy

LA MALLE PÉDAGOGIQUE – ARTS DE LA MARIONNETTE –

Une ressource pédagogique autour des Arts de la marionnette, à destination des enseignants, des éducateurs, des formateurs et des artistes intervenants

Le Nord de la France est une « terre de marionnettes » : d’Amiens à Tournai c’est une pratique très répandue comme le montre Françoise Lernout.
Depuis le début de la compagnie, Ches Panses Vertes travaille à la transmission des arts de la marionnette, en particulier au sein de l’éducation nationale, intervenant ainsi au Lycée Michelis pour l’option théâtre entre 1992 à 2004, animant régulièrement des stages dans le cadre des plans d’action de formation des enseignants (PAF).
En 2010, Mirita Merckaert Ribeiro, responsable théâtre à la DAAC, rectorat de l’académie d’Amiens et Sylvie Baillon, directrice artistique de Ches Panses vertes bâtissent un projet de plusieurs années sur les arts de la marionnette impliquant des professeurs et leurs élèves.
Tout d’abord il s’agissait d’expérimenter le travail de la marionnette auprès de classes de collège et de lycée : quatre classes se sont donc rencontrées pour échanger leurs parcours en terre marionnettique lors de deux années. Parallèlement à ces temps forts, étaient mises en place des sessions de formation prises en charge par le Rectorat dans le cadre du PAF et menées par Sylvie Baillon et la Cie Ches Panses vertes auprès des professeurs de façon à créer un groupe pilote coordonné par Mirita Merckaert Ribeiro. L’idée de la création de la malle pédagogique sur les arts de la marionnette est venue naturellement quand s’est posée la question des outils pédagogiques :
• Des marionnettes à essayer et à imiter ;
• Des fiches d’exercices ;
• Des comptes rendus d’expériences ;
• Des ressources : des livres et des références de sites

Empruntable à l’Atelier Canopé (Amiens – Laon – Beauvais) depuis le 21 mars 2016