FASTOCHE.

Création : février 2014

Générique

Texte & dramaturgie :
Laura Sillanpää

Mise en scène :
Pierre Tual et Yngvild Aspeli

Avec :
Pierre Tual

Piano :
Guillaume Hunout

Construction marionnettes :
Polina Borisova

Scénographie :
Guillaume Hunout

Construction décor, création lumière et régie générale :
Guillaume Hunout

Création Son :
Karine Dumont, avec les voix de Sylvie Cellerier et Véronique Lespérat-Héquet

Complices :
Sylvie Baillon et Éric Goulouzelle

Graphisme :
Audrey Jamme

Production :
Sarah Favier

Diffusion :
Isabelle Touret

SYNOPSIS

Jonathan va avoir trente ans et il ne le vit pas très bien…

Pris de panique à l’idée de devenir adulte, il s’enferme dans un appartement pour faire l’autruche. Seul, il veut faire le point, respirer, surmonter ses angoisses. Mais c’est sans compter Georges et Jimmy, un gamin et un vieillard qui apparaissent étrangement dans le salon et squattent le canapé pour lui pourrir la vie. Miroirs terrifiants. Fantômes de l’enfance révolue. Vieillesse trop pressante, frappant à la porte avant l’heure. Faisant face à ses visions, Jonathan plonge à bras le corps dans une bataille imaginaire avec ses monstres. Un véritable combat avec lui-même et ceux qui peuplent sa tête, avant de reprendre son souffle et poursuivre sa route… Comme tout le monde, comme avant, mais avec le sourire en plus.

Fastoche. est un spectacle qui circule librement autour du thème de la « catastrophe intime », un regard tendre et amusé sur ceux qui, dans notre monde moderne occidental, perdent le sens de l’orientation et ne savent plus vers où continuer leur chemin. Une fable contemporaine mettant en scène grâce au jeu d’acteur et au théâtre de marionnettes l’épopée ordinaire d’un type qui se cherche. Un type comme vous, comme moi, banal peut-être, mais aussi héros de sa propre vie !

On a trouvé le gagnant de notre concours : le looser de l’année ! Voici Jonathan, 30 ans. Regarde bien ce pauvre type qui vient de rater le moment de sa vie ! Il aurait pu inviter la fille à entrer, à boire un coup, à rouler un pétard, à partager un verre, un repas, un lit, une vie. Mais non, notre Jonathan manque de courage. Il n’a pas de colonne vertébrale. C’est une limace. Georges

Extraits du texte

Georges : C’est comme ca, mesdames et messieurs, c’est comme ca, quand on s’enferme tout seul, parce qu’on panique, parce qu’on n’a rien fait de sa vie. Ca finit comment ?
Jimmy : Mal. Ca va finir mal.
Georges : Oui, Jimmy, la vérité sort de la bouche des enfants, oui ça va finir mal

Extraits du texte

Fastoche. est le deuxième spectacle en solo de Pierre Tual.
Jeu d’acteur, manipulation de marionnettes portées, musique et chant sont au service d’une histoire simple qui traite avec humour la difficulté de vivre sa vie avec légèreté.
Sur un texte de l’auteur finlandaise Laura Sillanpää et créé en collaboration avec la metteur en scène norvégienne Yngvild Aspeli.

Production

Production déléguée / Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes, pôle des Arts de la marionnette, lieu-compagnie marionnette. Coproductions / Théâtre Le Passage, Scène conventionnée « Théâtre et Objets » de Fécamp – Odradek – Compagnie Pupella-Noguès, Pôle de création et développement pour les Arts de la Marionnette en Midi-Pyrénées, lieu missionné compagnonnage par le Ministère de la Culture et de la Communication, conventionné Ministère de la Culture/Drac Midi-Pyrénées, Conseil Régional Midi-Pyrénées – Service Culturel de Morsang-sur-Orge. Avec le soutien de L’Echalier à St Agil – La Nef – Manufacture d’utopies – L’Institut International de la Marionnette. Remerciements / L’Hectare, Scène conventionnée de Vendôme – La Maison Du Théâtre d’Amiens – Le Théâtre de la Paillette – Le Service Culturel Bocage-Hallue – Le Centre Culturel de Ramonville – Le Théâtre aux Mains Nues – Le BOUFFOU Théâtre à La Coque – Le Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles Plexus Polaire – Collectif Grand Réservoir

Note d’intention

Je m’appelle Pierre, je suis né en 1984, je suis donc ce que l’on appelle un trentenaire. Pour tant, j’ai souvent l’impression d’avoir huit ans. La vie file tellement vite. Même si je n’aime pas cette idée, j’ai certainement choisi d’être artiste – et marionnettiste – pour rester tant bien que mal dans cet âge d’or de l’enfance. En même temps, j’ai aussi souvent l’impression d’avoir un vieil homme tapi à l’intérieur de moi. Un goût pour les choses désuètes, une envie de repos, de tranquillité, un désir de sagesse. Mais je le cache ce vieillard, sinon il m’empêche d’avoir l’air de mon temps. Fastoche. est mon deuxième spectacle en soliste. Jouer seul n’est pas un choix, mais un besoin pour avancer dans mon parcours de création. Cela me permet de mettre en scène tout en satisfaisant ma soif de jeu et c’est une manière parmi d’autres de chercher à bousculer l’acteur que je suis. Avec toujours cette envie de raconter des histoires aux gens…

Pierre Tual
(lire la suite dans le dossier de production)