Les EAC 2015 – 2016 (DRAC)

Communauté de Communes d’Ailly-le-Haut-Clocher

Ateliers menés par Jurate Trimakaite et Cerise Guyon

Interlocuteur sur le territoire : Vincent Lemaire , Chargée de Mission Culture

Structure relais : Centre Animation Jeunesse, Virginie Boury, Directrice et Coordinatrice des PEEP80 en charge de l’accueil périscolaire sur le territoire

Sur le territoire de la communauté de communes du Haut Clocher, le projet « Territoire et Marionnette » s’est décliné en deux temps :

– Atelier de pratique artistique à l’école de Saint Riquier et à l’école de Ailly le Haut Clocher à raison de 40 heures d’intervention.
– Une représentation d’un cabaret marionnettique dans le cadre du Festival Marionnettes en Chemins à Ailly le Haut Clocher

Atelier dirigé par Jurate Trimakaite et Cerise Guyon

Jurate Trimakaite et Cerise Guyon sont intervenues auprès de trois écoles du territoire pour des ateliers d’initiation à la marionnette. Une classe de l’école Robert Mallet de Pont-Remy, une classe de l’école Becquestoille de Saint Riquier et une classe de l’école Victor Hugo d’Ailly le Haut Clocher ont ainsi pu bénéficier de ces ateliers qui se sont déroulés du 24 mai au 29 juin 2016.

Jurate Trimakaite et Cerise Guyon ont proposé un atelier de découverte du monde du théâtre d’ombre par la fabrication de silhouettes, d’un écran d’ombre (l’écran pouvant prendre différentes formes, loin des stéréotypes) et un travail de recherches et d’expérimentations permettant d’apprendre à animer les silhouettes et gérer les sources de lumière.

Une restitution publique a clôturé cet atelier le 29 juin 2016.

Communauté de Communes de l’Ourcq et de Clignon

Ateliers menés par Jurate Trimakaite et Coralie Maniez

Jurare Trimakaite et Caroline Maniez proposent une semaine de découverte du monde du théâtre d’ombre. Sont fabriquées des silhouettes, un écran d’ombre (l’écran pouvant prendre différentes formes, loin des stéréotypes). Apprendre à animer, gérer les sources de lumière.
Le théâtre d’ombre peut facilement se plier aux possibilités manuelles et techniques de chaque groupe d’âge. Les plus jeunes (3 à 6 ans) ont pu apprendre à dessiner des silhouettes simples, tandis que les plus grands (7 à 11 ans) ont crée des silhouettes plus articulées.
Tout est adaptable pour chaque âge et niveau.
Les silhouettes fabriquées sont utilisées pour mettre un conte en vie. Jurate Trimakaite propose le conte « Le Gros Navet », issu de la tradition de son enfance. Ce conte est écrit par Tolstoï et vous fera gouter un morceau de l’Europe de l’Est.
Caroline Maniez propose quant a elle un conte de La Fontaine, dans la plus pure tradition française.

Deux groupes sont crées pour travailler ces deux contes, puis, lors des représentations du vendredi, nous avons assisté à la rencontre de deux cultures européennes.
L’objectif de cet atelier est d’apprendre les secrets du théâtre d’ombre, rencontrer une autre culture via un conte populaire et se rappeler de ses propres traditions avec un conte de La Fontaine.

Les EAC 2015 – 2016 (Hors DRAC)