Les UchrOniKs

Un projet artistique dans la Somme pour construire un vivre ensemble au futur 2011 – 2014

C’est le futur près de chez vous, et c’est pour tout le monde ! Alain Cofino Gomez

Les artistes uchroniques interviennent dans le présent et pendant trois ans pour parler et faire parler du futur de deux territoires : le Bocage-Hallue et le Val de Somme – Corbie. Les UchrOniKs apparaissent et disparaissent en laissant à chaque fois des traces artistiques comme dans un bon film de science-fiction culturelle !
Cette action culturelle de terrain donne lieu à des incursions curieuses, drôles et émouvantes dans le réel à l’aide d’objets réanimés (marionnettes), de captures d’instants pluridimensionnels (photographies) et de production d’oralités subtranscrites (textes et écrits).

Le projet

Un projet artistique dans la Somme pour construire un vivre ensemble au futur 2011 – 2014

Dans le cadre d’une première convention triennale associant la DRAC Picardie, la Région Picardie et le Département de la Somme, le Bocage-Hallue et le Val de Somme – Corbie se sont engagés de manière progressive dans le développement solidaire et l’aménagement concerté d’un service public de la culture.

Convaincus que la présence artistique auprès des habitants doit être un vecteur d’appropriation et de bien vivre leurs territoires, les Communautés de communes se sont associés au Tas de Sable – Ches Panses Vertes afin d’initier un projet sur trois ans : Les UchrOniKs. Ensemble d’actions culturelles et artistique, ce projet a rassemblé des artistes et créateurs autour d’une population géographiquement déterminée par deux territoires administratifs, le Bocage-Hallue et le Val de Somme – Corbie.

De 2011 à 2014, un photographe de la région Mickaël Troivaux, un auteur belge Alain Cofino Gomez et un collectif international de marionnettistes Collectif Grand Réservoir ont investit les espaces publics durant trois années et proposé à la population des interventions de toutes sortes. Tantôt participatives, tantôt purement spectaculaires, elles prenaient pour thèmes la réalité de la vie dans les territoires, mais faisaient aussi la part belle à la projection vers l’avenir du « vivre ensemble ».

Une uchronie est une œuvre de l’esprit qui joue des « si ». Elle propose la vision d’un futur alternatif à partir de la modification imaginaire d’un élément de notre Histoire commune. C’est autour de ce type de récit d’anticipation que les artistes ont réfléchi et proposé actions et interventions.

Durant trois années, il a donc été offert aux habitants des deux territoires associés à cette démarche de participer ou d’assister à divers événements culturels et artistiques où il était question d’images, d’écrits, de fabrication d’objets à animer, d’initiations et d’interprétation scénique… Plusieurs actions ont été menées dans le cadre de ce projet soit de manière ponctuelle soit tout au long du projet qui s’est décomposé en 3 périodes : le temps du passé (2O11-12), le temps du présent (2012-13) et le temps du futur (2013-14). Le projet s’est clôturé le 14 juin 2014 sur le site des Puits Tournants de Fréchencourt à l’occasion de la Chasse au Trésor des UchrOniKs (voir ci-dessous).

Toute l’actualité du projet sur sa page Facebook et son blog !

avec
Alain Cofino Gomez (auteur)
Mickaël Troivaux (photographe)
Sylvie Baillon (metteure en scène)

Mila Baleva, Pierre Tual, Sarah Lascar, Cécile Doutey, Laura Sillanpää, Toztli Godines de Dios, Laetitia Labre, Pierre Bernert, Juliette Belliard, Guillaume Hunout et Guillaume Alexandre Brault (artistes pluridisciplinaires membres du Collectif Grand Réservoir)

Trois saisons / Trois temporalités à explorer
2011 – 2012

Le temps du présent

Lors de la première année de présence des UchrOniKs dans les territoires, la question du « présent » était le fil conducteur des interventions artistiques. Qu’est-ce qu’être au présent ? Qu’est-ce qui m’entoure, là maintenant ? Comment vois-je le monde autour de moi ? De quoi est fait le présent ? Suis-je au présent ? Autant d’interrogations qui ont alimenté les réflexions des UchrOniKs.

2012 – 2013

Le temps du passé

Au cours de la deuxième année de présence dans les territoires, les acteurs des UchrOniKs se sont interrogés sur le passé. Quels liens ai-je avec le passé ? Comment retrouver la mémoire vivante d’un territoire ?
À travers le dire et l’écoute du souvenir, comment un paysage, un lieu, un endroit secret, une partie de sa propre maison peut revivre, peut être réapproprié ?
Grâce à l’interrogation du passé, les groupes formés dans la première saison des UchrOniKs ont pu approfondir les liens qui les unissent, prendre conscience de leur passé commun.

2013 – 2014

Le temps du futur

Imaginer son territoire en 2034 , raconter sa vie à venir, prendre des nouvelles d’un avenir commun, voilà le thème proposé par les UchrOniKs pour la troisième année du projet.
Ayant identifiés leur histoire commune et tissés des liens dans le présent, il s’agit maintenant pour les acteurs des UchrOniKs d’imaginer un futur ensemble.

LES MARIONNETTES AU DÉJEUNER (2011-14)

Chaque année, les artistes du Collectif Grand Réservoir ont accompagné le service de repas à domicile de la Communauté de Communes de Bocage-Hallue et ont proposé à l’heure de livraison des petites formes marionnettiques à domicile. Les petites formes (5-7 minutes) créées spécifiquement pour le projet par le Collectif du Grand Réservoir ont été conçues pour pouvoir être jouées à domicile, sur la table de la cuisine ou dans le salon de la personne. À partir de 2012-13, les marionnettes au déjeuner se sont étendues aux maisons de retraites de deux territoires.

À la suite du succès des aventures de Mr Zuk, le « Zuktour » présenté les deux premières années, Cécile Doutey et Perrine Cierco, artistes marionnettistes du Collectif Grand Réservoir, proposent de poursuivre l’aventure avec une forme plus longue en s’inspirant des légendes picardes :

Guidées par le magie mystérieuse des eaux bleus, nous allons puiser dans ce que nous inspirent Bocage-Hallue, Val de Somme et leurs légendes pour convier les spectateurs, l’espace d’une vingtaine de minutes, dans un petit coin sauvage de Picardie à la rencontre d’étranges personnages…
Cécile Doutey

LES CAFÉS MARIONNETTIQUES (2011-14)

À Corbie, un atelier a été mis en place à l’attention du groupe des « Passagères » habitantes du territoire et novices de la marionnette. Volontaires et entreprenantes, les passagères se sont découvertes une véritable affinité avec les arts de la marionnette. Elles se sont réunies mensuellement le temps d’un « Café Marionnettes » avec Laura Sillanpää et Guillaume Hunout de 2011 à 2013. L’idée de ce projet était de sensibiliser en douceur ces personnes à l’art de la marionnette, et de les amener vers un projet de création dans un moment de convivialité et de plaisir autour d’un café, un après-midi par mois. Puis, de groupe des « Passagères » a élargi son atelier à tous en 2013-14 pour devenir les Ateliers Ouverts des UchrOniKs. Construction, manipulation et élaboration d’une forme courte ont continué à animer ce moment de convivialité autour de l’objet marionnettique.

En 2011-2012, les « Passagères » se sont initiées à la construction et à la manipulation de marionnettes. Les temps d’ateliers se sont vite révélés des temps d’échange et de confidence où chacun se livre et partage ses expériences. En fin de saison, c’est un groupe soudé et complice qui a présenté une forme courte au public lors de la kermesse marionnettique.

Café et bavardage
Boulot, mais pas trop
Rire à gogo

En 2012-2013, les « Passagères » ont d’abord eu des ateliers d’écriture avec Alain Cofino Gomez puis, Laura Sillanpää et Guillaume Hunout ont repris le relais avec des ateliers de manipulation de marionnettes afin de monter une petite forme jouée par la suite sur l’interterritoire. Fin mai 2013, les « Passagères » ont joué leur forme courte à la Buanderie et à la Médiathèque de Corbie.

En 2013-2014, le groupe élargi a participé à l’élaboration des étapes de la grande Chasse au Trésor des UchrOniKs. Construction, mise en scène, manipulation, écriture, etc. le groupe est intervenu à toutes les étapes !

LES UCHRONIKS À L’ÉCOLE (2011-14)

Une initiation à regarder et transcrire le vivant

La présence des UchrOniKs dans les territoires concernés se faisait à tous les niveaux et pour tous les publics d’une même population. Dès lors, une présence dans le champ pédagogique a bien entendu été envisagée comme un impératif de ce projet. L’action se concentrait sur trois classes de différents établissements :

– une classe de CE2 en 2011-2012 et une classe de CM2 en 2012-2013 de l’école primaire de Villers-Bocage

– une classe de 4e en 2011-2012 et une classe de 3e en 2012-2014 du collège Les Coudriers de Villers-Bocage

– une classe de la SEGPA* du collège Eugène Lefebvre de Corbie

Ils ont participé à de nombreux ateliers d’initiation à l’art de l’écriture orale ou scénique et celui de la photographie, puis à partir de 2013, ils se sont essayé à la vidéo et ont rédigé le journal unique des UchrOniKs.

Trois classes d’âges différents pour nouer et partager une même idée selon des niveaux et des perceptions différentes. Les élèves ont rencontré également les autres acteurs des UchrOniKs et, ainsi, ont participé ensemble à un projet intergénérationnel.

LA CARAVANE DES UchrOniKs (2012-14)

Un voyage interieur et immobile avec un écrivain et un photographe

La caravane des UchrOniKs a effectué sa première sortie au printemps 2013 lors de quelques rendez-vous publics sur les territoires de Bocage-Hallue et Val de Somme – Corbie. Totalement transformée et customisée par Sarah Lascar, Cécile Doutey, Juliette Belliard et Guillaume Hunout, la caravane est devenue un salon d’enregistrement, une cabine photographique, un endroit où se confier et se retrouver. Les artistes ont collecté leurs « rêves, passés, présents et à venir » à travers des images et des écrits.

C’est une manière de rendre encore plus visible les UchrOniKs dans leurs actions interritoriales. La caravane a sillonné les routes en avril, mai et juin 2013 (fête de village, rederie, marché…). Alain Cofino Gomez et Mickael Troivaux ont reçu la population dans ce petit espace mobile. Les Nadines du Collectif Grand Réservoir (Guillaume Alexandre Brault, Laetitia Labre et Cécile Doutey) ont animé l’espace autour de la caravane.

UNE RADIODIFFUSION UchrOniKs (2011-12)

Lors de la première saison 2011-2012, la création d’une émission radiophonique relayant le travail des UchrOniKs dans les territoires s’est faite en collaboration avec Radio Galaxie, radio locale qui a mis en place un rendez-vous spécial pour parler du projet. Cinq émissions ont eu lieu avec divers «ouvriers» du projet.

UN SPECTACLE AMOUREUX ET INTERTERRITORIAL (2011-12)

En 2011-12, Alain Cofino Gomez et Mickaël Troivaux ont proposé aux habitants de les inviter dans des lieux du territoire et de les écouter parler d’eux, de leur vie, et du pourquoi ce lieu. À partir des photos et de textes écrits en recueil d’autant de saynètes que d’invitations, les mêmes habitants ont été invités dans un théâtre à fabriquer des marionnettes et à les manipuler. La matière récoltée par durant les entretiens réalisés suite à l’appel à population a donné naissance à un texte mis en scène par Sylvie Baillon, assistée par Cécile Doutey : L’extraordinaire et (extrêmement) aventureux tout petit voyage au creux de la Somme.

Ce projet a mis en scène des amateurs accompagnés dans la construction du spectacle et sur la scène par des artistes du Collectif Grand Réservoir. Élèves, « Passagères », habitants venus à la rencontre d’Alain Cofino Gomez et de Mickaël Troivaux, volontaires ayant répondu à l’appel à population lancé pour la participation au projet, se sont ainsi réunis sur la scène des Docks à Corbie le 19 mai 2012 pour offrir aux habitants du territoire un spectacle unique (environs 150 spectateurs et 40 participants «amateurs».

LE MUSÉE DES UchrOniKs (2012-13)

Pour terminer la saison 2012-13, un Musée éphémère et ambulant a réuni les textes, sons, images, gestes artistiques, courts-métrages réalisés lors de ces deux premières années.Il s’agissait de réunir dans un même lieu, avec une scénographie particulière les « traces » produites en chemin par Les UchrOniKs, de les réunir, de les partager et de les rencontrer.

Élèves, « Passagères » et habitants venus à la rencontre d’Alain Cofino Gomez et de Mickaël Troivaux se sont retrouvés autour d’une création commune.

UN JOURNAL UNIQUE (2013-14)

Un journal unique daté du lundi 16 juin 2034 a été élaboré, rédigé et édité par des élèves volontaires du collège Les coudriers, en compagnie de l’auteur Alain Cofino Gomez et du photographe Mickaël Troivaux. À l’intérieur, des nouvelles de notre avenir… . Délire réaliste d’un quotidien anticipé à partir d’éléments de la réalité distordus. En partenariat avec le Courrier Picard, il a été distribué dans la région. À l’intérieur, des nouvelles de notre avenir… imaginées par des élèves volontaires du collège Les coudriers, en compagnie de l’auteur Alain Cofino Gomez et du photographe Mickaël Troivaux.

PORTRAITS D’AVENIR (2013-14)

À l’initiative du photographe Mickaël Troivaux, Les UchrOniKs se sont lancés en 2013-14 dans un nouveau projet : maquiller puis photographier des personnes âgées dans un studio photo ambulant. En partenariat avec la Maison de retraite Hippolyte Noiret à Fouilloy, la Résidence du parc à Corbie et diverses associations, ce projet avait pour ambition de laisser une trace du présent à destination des générations futures. À l’occasion de la Chasse au Trésor UchrOniKs, les portraits ont été exposés puis ajouté au Trésor qui ne sera rouvert qu’en… 2034 !

LA GRANDE ABYME (2013-14)

Côté spectacle, La grande abyme a pris le relais de M.Zuk en 2013-2014, petite marionnette vagabonde qui avait séduit les habitants lors des saisons précédentes. Cécile Doutey et Perrine Cierco ont élaboré un spectacle en s’inspirant des légendes locales.

UNE CHASSE AU TRÉSOR MARIONNETTIQUE SPECTACULAIRE (2013-14)

Le 14 juin 2014, la Chasse au Trésor s’est déroulé sur le site naturel des Puits Tournants à Fréchencourt. Toute la journée les visiteurs ont suivi le parcours préparé à leur attention ponctué de petites scènes élaborées par les artistes et les participants des UchrOniKs. Ils ont délivré indices et messages pour poursuivre la quête du Trésor des UchrOniKs. Celui-ci était constitué de fragments de messages à destination des habitants du futur recueillis tout au long de l’année grâce à l’itinérance de la Caravane des UchrOniKs auprès des habitants des territoires. Après les représentations, une cérémonie officielle a eu lieu pour remettre la malle contenant le Trésor à un habitant de l’interterritoire. Gardien pour un an, le Trésor sera transmis d’année en année, d’habitant en habitant jusqu’à sa réouverture en 2034 !

Toutes les actions menées dans le cadre des UchrOniKs ont travaillé à l’élaboration de ce parcours.

LES TERITOIRES

  • Communauté de communes de Corbie – Val de Somme

Créée en 1994, la Communauté de communes de Corbie et Villers-Bretonneux regroupait le Canton de Corbie qui compte deux pôles importants : l’agglomération de Corbie/Fouilloy et Villers-Bretonneux. Il y avait alors 23 communes, puis 24 en 1995, regroupant 20 807 habitants. Au-delà des compétences historiques du SIVoM créé pour la voirie, les ordures ménagères, la gendarmerie et celles obligatoires à la création de la Com de Com (développement économique et aménagement de l’Espace), la Communauté s’est étendue à 2 nouvelles compétences : équipements sportifs et scolaire. La compétence culture a été créée à partir de 2001, après le renouvellement des élus.
Dépassant largement maintenant les limites du Canton de Corbie, la Communauté de Communes est devenue “Val de Somme” à laquelle adhèrent 6 nouvelles communes. Dernière à avoir adhéré à la Communauté, la commune de Chipilly devient la 32ème commune et porte le nombre d’administrés à un peu plus de 24 000 habitants.

  • Communauté de communes Bocage-Hallue

La Communauté de communes Bocage-Hallue est située immédiatement au nord de l’agglomération amiénoise, voisine de la Communauté de communes du Val de Nièvre, du Doullennais et du Val de Somme. Elle se compose de 26 communes pour 13 500 habitants. La population se compose d’une souche rurale vieillissante et d’une population urbaine qui s’est tournée vers notre territoire pour avoir accès à l’immobilier tout en restant proche de son lieu de travail (Amiens majoritairement). L’afflux de cette population avec ses enfants a très fortement rajeuni le territoire, puisqu’à ce jour un habitant sur cinq à moins de 20 ans.
La Communauté de Communes s’est saisie de la compétence culturelle dès sa constitution en 2000, affirmant ainsi son ambition de développer un service public de la culture ; convaincue que la construction de son identité passe par l’investissement du champ culturel. En effet, pour que l’intercommunalité prenne corps et existe, elle doit favoriser la rencontre de ses habitants en leur donnant matière à l’échange et au partage. Promouvoir les actions en faveur de la création et de la diffusion de la culture sur le territoire est une ambition de la Communauté de communes. En modifiant ses statuts en 2005, elle s’est donnée les moyens d’élargir sa compétence culturelle en déclarant d’intérêts communautaires, les actions de création et de diffusion culturelle qui contribuent à la notoriété et au rayonnement de notre territoire dans les domaines de la lecture publique, du spectacle vivant, de la musique, des arts plastiques et du patrimoine (Statuts communautaires – Novembre 2005).