NAUFRAGES

Création : Novembre 2009

Générique

Texte :
Poch de Sébastien Joanniez & Juliette (suite et fin trop précoce) de Sylvain Levey


Mise en scène et interprétation :
Pierre Tual

Marionnettes :
Yngvild Aspeli

Construction :
Eric Soulard


Scénographie :
Maïté Martin

Création musique :
Pierre Bernert


Création lumière et régie :
Guillaume Hunout


Accompagnement artistique :
Sylvie Baillon & Éric Goulouzelle

Naufrages est le premier projet en solo initié par Pierre Tual. Il est né d’une commande passée par Sylvie Baillon dans le cadre du compagnonnage. Composé de deux textes contemporains, Poch de Sébastien Joanniez et Juliette (suite et fin trop précoce) de Sylvain Levey, le spectacle parle de solitude et de marginalité, avec les moyens du jeu d’acteur, de la marionnette et de la vidéoprojection.

SYNOPSIS

Deux solitudes, celle d’un homme à la rue et celle d’une adolescente à la dérive. Un oubli et un suicide. Dans un monde qui nous impose la vitesse, la performance, la compétition, comment fait on quand on n’est pas adapté ? Quand on n’y arrive pas ? Quand on est seul et qu’on nous laisse couler ? Et quand le drame arrive, comment font ceux qui restent ? Comment explique-t-on l’inexplicable ?

« Un homme à la rue qui perd la mémoire à mesure qu’il s’enfonce dans la misère. Une adolescente perdue qui se jette du haut d’une grande roue de fête foraine. D’accord, ça n‘est pas rose. Mais ça existe. Les gens qui ne marchent pas tout à fait droit, voire carrément en dehors de la route. Ceux qu’on dit marginaux, et qui à force qu’on les ignore finissent par sombrer…

Quand j’ai découvert ces deux textes, j’ai été profondément ébranlé par ces deux personnages. Parce qu’ils me questionnaient sur ma manière de réagir à toutes les formes d’exclusion sociale dont je suis témoin et même parfois plus ou moins responsable.

Du temps s’est écoulé… Et je me suis rendu compte que ces histoires me touchaient toujours autant. Que j’avais besoin de les mettre en scène pour en parler, questionner les autres, et peut-être modestement essayer de lutter à ma manière, avec mes armes, celles du théâtre. Et puis comme par les temps qui courent cette réalité ne semble pas s’améliorer…

Cela dit, je n’ai cessé durant la création de m’interroger sur la manière de raconter ces histoires. Comment faire passer ces émotions que j’avais ressenties sans plomber les spectateurs ni tomber dans du misérabilisme ? Alors je me suis mis à travailler, avec mes outils de théâtre que sont les mots bien sûr, le corps, mais aussi les objets, les marionnettes et les images. »

Pierre Tual, novembre 2008

Production

Production Exécutive / Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes, Pôle des Arts de la marionnette en région Picardie, Lieu compagnonnage marionnette. Coproductions / Bouffou Théâtre à la Coque, Institut International de la Marionnette, Défi Jeunes Picardie – Envie d’Agir. Avec le soutiens du Théâtre Du Cercle, de la Compagnie Zusvex et du Collectif Le Grand Réservoir.