Générique

Texte et Mise en scène :
Fabienne Muet

Avec :
Julie Gozlan et Garance Guierre

Scénographie :
Sylvain Boisvert

Construction des marionnettes :
Raquel de Morais

Composition :
Corentin Colluste

Cie Furiosa pour Le banc

Dates de résidence au Tas de Sable :
du 17 au 26 août 2010
Présentation du travail : le 25 août 2010

Fabienne est actuellement assistante sur « Et Cependant ». Étudiante à l’Insas (Bruxelles), elle a fait partie d’un échange avec l’Esnam. C’est le thème de son propos et de sa recherche qui m’a invité à l’inviter.

Sylvie Baillon

La Cie Furiosa

La compagnie Furiosa a été créée en novembre 2006. Elle est, depuis ses débuts, co-dirigée par Fabienne Muet (auteur et metteur en scène) et Garance Guierre (comédienne). La compagnie tient à privilégier sa recherche sur des sujets sociaux, culturels ou d’actualité et à favoriser les auteurs contemporains. Elle a notamment créé « Nous avons toutes la même histoire » de Dario Fo et Franca Rame, avec Eléna Pérez en 2006 et « Stabat Mater Furiosa » de Jean-Pierre Siméon avec Garance Guierre en 2007. Entre 2007 et 2008 deux recherches sont menées en parallèle : « Cabaret Macabre » à partir de textes de Jean-Pierre Siméon, sur la déshumanisation des personnes vivant dans la rue et « Forteresse Europe » de Tom Lanoye, critique de la société occidentale. Depuis 2008 la compagnie intensifie sa recherche sur les marionnettes et le théâtre d’ombre, notamment en créant de bout en bout Le Banc, spectacle sur le deuil.

www.furiosart.com

Le projet : Le blanc

Création : janvier 2011 au Théâtre Expression 7 (Limoges, 87)

Au début de l’année 2008, la compagnie Furiosa décide d’entamer un processus de recherche sur le deuil. Fabienne Muet (metteur en scène), Garance Guierre et Julie Gozlan (comédiennes) réalisent alors une vingtaine d’entretiens sonores autour d’un questionnaire. Cette matière, la compagnie Furiosa a décidé d’en faire un documentaire sonore polyphonique où les âges et les expériences se fondent pour témoigner du chemin du deuil, de la souffrance à un certain apaisement. Ce documentaire est le point de départ d’une création autour de la pièce de Fabienne Muet « Le banc », texte écrit pour deux comédiennes et des marionnettes. L’une est « celle qui reste », l’autre « celle qui part », entre elles se tisse une relation nouvelle nourrie de souvenirs et d’imagination.

En mars 2009, la compagnie propose une mise en lecture d’extraits de cette pièce. Pour l’occasion, Corentin Colluste (compositeur) a créé les premières compositions et Sylvain Boisvert (scénographe) et Raquel de Morais (créatrice de marionnettes) esquissent des croquis.

La création du spectacle commence en août 2009, lors d’une résidence à la Méson (Marseille) et se poursuit en 2010 lors de résidence à Bouffou – Théâtre à la coque puis au Tas de Sable.

Production

Avec le soutien de / la fondation Athemis – Jean Marie Lambert ; du Tas de Sable – Chès Panses Vertes; de BOUFFOU Théâtre à la Coque (Hennebont, 56) ; du Théâtre Expression 7 compagnie Max Eyrolles (Limoges, 87), La Méson à Marseille.